top of page
Image de Greg Rakozy

RESSOURCES

articles au service de la ressource humaine

Intelligence artificielle VS sciences humaines ?

Entre pré-jugés et curiosité, j'ai décidé de faire l'expérimentation de l'intelligence artificielle sur des sujets complexes pour me faire une opinion sur ce qui est montré comme des "promesses d'avenir"...


Pour cela, j'ai interrogé l'IA sur 3 sujets :

Robot

1) Écris un article sur la psychologie humaine

La psychologie humaine est un domaine de la science qui étudie les comportements, les pensées et les émotions des individus. Il existe de nombreux sous-domaines de la psychologie humaine, tels que la psychologie sociale, la psychologie clinique, la psychologie cognitive et la psychologie évolutionnaire*, chacun se concentrant sur des aspects spécifiques de l'expérience humaine.


L'une des principales théories de la psychologie est la théorie de la personnalité, qui tente de comprendre comment les individus diffèrent les uns des autres en termes de traits de personnalité, de comportements et de motivations. Selon cette théorie, les individus ont des traits de personnalité uniques qui influencent leurs comportements et leurs réactions aux événements de la vie.


La psychologie sociale, quant à elle, étudie les relations entre les individus et les groupes. Elle explore comment les individus interagissent les uns avec les autres, comment les groupes se forment et comment ils influencent les comportements individuels. Cette branche de la psychologie est également concernée par les phénomènes tels que la conformité, l'influence sociale et la discrimination.


La psychologie clinique se concentre sur les troubles mentaux et les problèmes émotionnels. Les psychologues cliniciens utilisent des thérapies basées sur des preuves pour aider les individus à gérer leurs problèmes émotionnels et à améliorer leur qualité de vie. Les thérapies couramment utilisées incluent la thérapie comportementale et cognitive, la thérapie d'acceptation et d'engagement, et la thérapie de la pleine conscience.


La psychologie cognitive s'intéresse à la façon dont les individus traitent l'information, se rappellent des choses et prennent des décisions. Les psychologues cognitifs étudient les processus tels que la mémoire, la perception, le raisonnement et la résolution de problèmes pour comprendre comment les individus traitent l'information.


Enfin, la psychologie évolutionnaire* s'intéresse aux racines biologiques de l'expérience humaine. Il utilise les principes de l'évolution pour comprendre les comportements humains tels que la reproduction, l'attachement et la communication.


En résumé, la psychologie humaine est un domaine complexe et diversifié qui étudie les comportements, les pensées et les émotions des individus. Les différents sous-domaines de la psychologie humaine se concentrent sur des aspects spécifiques de l'expérience humaine et utilisent des méthodes scientifiques pour comprendre comment les individus interagissent avec leur environnement.


psychologie évolutionnaire* il semblerait plus adapté de traduire la "psychologie évolutionnaire"plus précisément par la psychologie évolutionniste



2) Écris un article sur la psychanalyse


La psychanalyse est une théorie de la psychologie développée par Sigmund Freud au début du XXe siècle. Elle se concentre sur les processus inconscients de l'esprit qui influencent les comportements, les émotions et les pensées des individus.


La psychanalyse postule que les individus sont motivés par des forces inconscientes, telles que les désirs et les peurs refoulés. Selon Freud, ces forces inconscientes peuvent être révélées à travers des mécanismes tels que les rêves, les lapsus, les actes manqués et les associations libres. Les psychanalystes utilisent ces mécanismes pour explorer les conflits inconscients et aider les individus à les résoudre.


L'une des principales techniques utilisées dans la psychanalyse est la thérapie par la parole, également connue sous le nom de psychanalyse verbale*. Pendant cette thérapie, les patients parlent librement de leurs pensées, de leurs émotions et de leurs expériences, tandis que le thérapeute les aide à explorer les significations inconscientes de leur discours.


La psychanalyse postule également que les individus passent par des stades de développement psychosexuel, commençant par l'oralité, puis la phase anale, puis la phase phallique, et enfin la phase latente et génitale. Chacun de ces stades est associé à des conflits et des désirs spécifiques qui peuvent influencer les comportements et les relations des individus tout au long de leur vie.

Bien que la psychanalyse ait été très influente dans les débuts de la psychologie, elle a également fait l'objet de critiques de la part de nombreux psychologues. Certains ont contesté la validité de certaines de ses théories, tandis que d'autres ont mis en doute l'efficacité de ses techniques thérapeutiques. Malgré cela, la psychanalyse continue d'avoir des adeptes et des praticiens qui la considèrent comme une technique efficace pour comprendre les profondeurs de l'esprit humain.


En résumé, la psychanalyse est une théorie de la psychologie développée par Sigmund Freud qui se concentre sur les processus inconscients de l'esprit et les forces qui les motivent. Les psychanalystes utilisent des techniques telles que la thérapie verbale* pour explorer les conflits inconscients et aider les individus à les résoudre. Bien que la psychanalyse ait fait l'objet de critiques, elle continue d'avoir des adeptes et des praticiens qui la considèrent comme une technique efficace pour comprendre les profondeurs de l'esprit humain.


psychanalyse verbale* ce terme n'existe pas


3) Écris un article sur la philosophie



La philosophie est une discipline qui vise à comprendre le monde et l'existence humaine. Elle s'intéresse à des questions fondamentales telles que la vérité, la moralité, la connaissance, la réalité et la liberté. La philosophie a également des ramifications dans de nombreux domaines tels que la logique, la politique, la psychologie et la religion.


Penseur de Rodin

Il existe de nombreux courants philosophiques, chacun ayant ses propres idées et perspectives sur les questions fondamentales. Parmi les plus importants, on peut citer le réalisme, l'idéalisme, le pragmatisme, le existentialisme, le déconstructivisme, et le néo-thomisme*.

Le réalisme soutient que les choses existent indépendamment de notre connaissance d'elles, tandis que l'idéalisme soutient que la réalité est en quelque sorte créée par l'esprit humain.


Livre de la connaissance philosophique

Le pragmatisme soutient que la vérité est déterminée par son utilité pratique, tandis que l'existentialisme soutient que les individus doivent créer leur propre sens de l'existence dans un monde qui n'en a pas.


Le déconstructivisme soutient que la signification ne peut être trouvée qu'à travers l'analyse des textes et des contextes culturels.


Le néo-thomisme* est une réinterprétation moderne de la philosophie thomiste, qui se concentre sur la métaphysique, la théologie et la morale.


La philosophie est une discipline complexe et riche qui continue d'évoluer au fil des siècles. Les idées des grands philosophes comme Platon, Aristote, Descartes, Kant et Nietzsche ont encore une influence importante sur notre façon de penser aujourd'hui.


La philosophie continue de poser des questions fondamentales sur la nature de l'existence humaine et de notre place dans le monde, et ces questions restent toujours pertinentes pour chacun d'entre nous.


Le néo-thomisme* je n'ai pas fait d'étude supérieure en philosophie, néanmoins il me semble inadapté de citer une seule école de pensée philosophico-théologique sans la critiquer.


Bilan d'expérience sur l'IA

Avant de citer le fruit de cette expérimentation, sachez que ChatGPT se présente sous forme de "chat" c'est-à-dire de "dialogues" (oui pas de félins :). Un peu à la manière de google qui "répond" aux questions données, ChatGPT simule l'écriture en temps réel d'une réponse faite à une demande préalable. Ce que j'ai lancé comme recherche est : "Écris un article sur la psychologie humaine".

le curseur défile en même temps que ça écrit
capture d'écran de l'écriture sur ChatGPT

C'est ce qui suit qui s'est dévoilé au fur et à mesure comme si quelqu'un répondait. Pour illustrer cela, j'ai volontairement différencié le texte cité par l'IA et le mien d'une autre couleur.

Pour rendre cela plus agréable, j'ai illustré certains propos par des images pour ponctuer votre temps de lecture de temps de pause. Enfin, j'ai aéré les différents paragraphes par des sauts de ligne et des astérisques (et pas l'Astérix (*) sorti au cinéma!) pour apporter des précisions ou corrections aux textes dans certains cas.


Ce que je pense de tout ça après les 3 sections rédigées ?

D'abord, je dois être honnête, d'entrée de jeu, je ne suis pas véritablement favorable aux IA, je suis même plutôt réfractaire. Néanmoins, j'ai voulu faire l'expérience pour étayer ma résistance.


Premier constat : ça paraît si ludique que ça semble s'adresser aux jeunes

Malgré mes résistances initiales, je me suis surpris à être amusé à "jouer" à ces jeux. Je pose n'importe quelle question et j'obtiens une réponse en temps réel comme si quelqu'un me répondait directement.

Les résultats sont bien construits, les formules de phrases correctes et je n'ai pas remarqué de grossière erreur ni dans le fond ni dans la forme. Je pourrais dire que ça tient la route.


Ça tient la route mais pas de traçabilité des sources

Aucune source et aucun lien qui se réfère à une référence autre que l'intelligence artificielle. Oui, ça fait le job annoncé : ça tient la route même si je ne sais ni d'où ça vient ni où ça va. En effet, contrairement à Google, avec ChatGPT il n'y a aucune mention des sources citées dans le texte. Aucune ! Comment l'intelligence artificielle va t-elle faire le tri entre les sources sûres et les sources alternatives ? Entre les infos et les intox ? Les complots et le courant de pensée scientifiquement admis ?

Comment s'assurer que les informations soient pertinentes si nous n'avons pas de connaissance sur le sujet ? Je pense en particulier aux jeunes qui sont tentés de faire faire leurs devoirs par le logiciel par exemple (les États-Unis d'Amérique sont déjà confrontés à ça, en France, ça vient à petits pas aussi). Cela m'a pris du temps pour vérifier les informations surtout sur la philosophie.


Réponse unique

Réponse unique à la différence de Google qui diversifie à l'infini une multitude d'articles d'experts, d'influenceurs ou d'idioties. ChatGPT est dans la rédaction d'un modèle unique qui synthétise à l'excès en ne donnant qu'une vue aseptisée.



https://broderies-diamant.com/collections/broderies-diamant-singe/products/broderie-diamant-singes-telephone-portable

Dédramatiser son utilisation auprès du jeune public

La mise en scène de la "réponse" sous-tend qu'il y a quelqu'un qui répondrait. Rien est dit comme cela mais dans l'expérimentation, ça donne cette impression. Sinon à quoi bon mettre en scène l'écriture dactylographiée en temps réel ? L'IA pourrait tout à fait envoyer le texte en bloc ! Ce n'est pas le cas.

L'impression d'avoir une réponse donne la sensation implicite que l'on peut plus facilement faire confiance... Et c'est bien ça qui est inquiétant.

Baptiser cela en tchat, n'est-ce pas une façon d'inciter les jeunes à s'y intéresser ?


Fais à ma place

Penser que l'IA fait à sa place est une erreur et un danger, si l'IA reste un outil, c'est à nous de vérifier et d'avoir le dernier mot. La confiance aveugle me semble être un danger qui peut facilement être orienté envers les plus jeunes.

Pour finir, je vois bien autour de moi que cette question de l'intelligence artificielle est partout ! Dans les documentaires des neuroscientifiques incapables de reproduire le cerveau humain cherchent à palier ce manque en utilisant l'intelligence artificielle pour essayer de mieux comprendre ce qui leur échappe (Cinq nouvelles du cerveau).


Également dans le monde du travail où les savoir-être (soft skills) sont évalués à partir de tests psychologiques pour éviter de faire perdre du temps aux recruteurs et de trouver la personne la mieux ciblée statistiquement. Et j'en passe...

Pour palier le manque et le ratage de l'être humain, cette intelligence humaine projetée sur celle de l'interface artificielle en dit beaucoup sur notre quête absolue de maîtrise. Cette quête intellectuelle et technologique n'est viable que parce que les grandes entreprises en sont dépendantes sous le couvert de protocoles altruistes et médicaux.


Quelle est la limite à tout ça ? Qui dictera cette limite pour qu'une éthique puisse être édictée ? En pleines crises sociétales, climatiques, économiques et démocratiques, j'ai la fâcheuse impression qu'on nous vend l'IA comme le salut de nos difficultés.

À une certaine époque, les OGM étaient présentés (vendus) comme réponse à la faim dans le monde. On voit comment ont été ridiculisé les détracteurs écologiques et les sceptiques pour la santé humaine.

Les lobby aujourd'hui avec ces "avancées" technologiques nous font légitimement craindre à une dérive du contrôle de la pensée humaine à travers l'activation de zone cérébrale pour activer tels ou tels comportements chez l'être humain. Et bien entendu, la dérive ne sonnera pas l'alerte directement. Ça serait plus implicite, d'abord tourné vers la prouesse médicale puis potentiellement récupéré par d'autres industries.


La limite ne peut être que législative pour interdire l'utilisation des prouesses médicales en prouesses commerciales, militaires et politiques. Tant qu'il n'y a pas un délit à passer de l'un à l'autre, le risque reste entier.


"Science sans conscience n’est que ruine de l’âme" – Rabelais
17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page